Contrôle biologique des insectes piqueurs

 

Le contrôle biologique des insectes piqueurs

Qu'est-ce que c'est?

 

Contrôle des insectes piqueurs

Définition: Programme ayant comme objectif de contrôler la nuisance occasionnée par les mouches noires et les moustiques en utilisant aucun pesticide chimique.

CFR réalise le contrôle des insectes piqueurs à l'aide d'un larvicide biologique sélectif, le BTI. Les traitements sont exécutés sur les gîtes de reproduction larvaires en milieu hydrique par des pulvérisations manuelles, terrestres ou aériennes par hélicoptère. Le territoire d'intervention ciblé pour les traitements couvre généralement plusieurs kilomètres carrés selon les caractéristiques du site à protéger et les conditions du milieu.

 

Chaque année, plusieurs municipalités font appel à nos services, en choisissant la compagnie qui ciblera le mieux vos besoins et établira un programme remplissant vos objectifs tout en respectant votre budget. Depuis l'année 2012, l'entreprise traite aussi les principaux campements du chantier hydroélectrique de la rivière Romaine pour Hydro-Québec.

 

Quelles sont les espèces traitées?

Seuls les petites mouches noires et les maringouins sont traités en ce qui conçerne le contrôle biologique des insectes piqueurs. Les tiques, les brûlots, les mouches domestiques et les « frappe-à-bord » ne sont donc pas affectés par le traitement.

Les répercussions sur l'environnement

 

Nocif pour la faune ?

Près de 100 projets scientifiques ont démontré que le BTI n'est pas nocif pour les organismes non ciblés tels que les micro-invertébrés, les macro-invertébrés, les poissons, les batraciens et autres vertébrés.

Nocif pour les poissons ?

«Prédateurs (ex. odonates, plécoptères, trichoptères, hémiptères, coléoptères, têtards et poissons) et détritivores (ex. crustacés, éphémères, plécoptères) consomment des larves de moustiques et de mouches noires mortes d'un traitement au BTI sans que leur croissance et leur émergence en soient affectées. »(Sebastien et Brust 1881; Lacey et Dame 1982; Olejnicek et Maryskova 1986; Aly et Mulla 1987; Leclair et al. 1988; Mulla 1990; Wipfli et al. 1994; Wipfli et Merritt 1994a, 1994b)

 

«Le Bti n'a donc aucun effet sur les autres insectes comme l'abeille domestique, ni sur les poissons, les oiseaux ou les mammifères. "L'Environmental Protection Agency" des États-Unis estime que les risques présentés par les souches de Bti pour les organismes non visés sont négligeables à nuls.» (Santé Canada, 2013)

Un impact sur l'approvisionnement en eau?

«l'ARLA estime que la pulvérisation de produits homologués contenant un Bt sur des nappes d'eau servant à la consommation humaine ne présente aucun danger pour la santé humaine ni pour la sécurité en général.» (Santé Canada, 2013)

L'application de pesticide dans une nappe d'eau potable destiné à la consommation n'est cependant pas acceptable. C'est pourquoi notre entreprise s'assure de n'effectuer aucun traitement à des endroits prévus pour la consommation humaine. Le MDDELCC approuve tous les gîtes de traitement par la délivrance d'un certificat d'autorisation.

Persistance de l'effet toxique :

«En général, on remarque que l’éclosion et le développement de nouvelles larves de moustiques sont observables trois ou quatre jours après un traitement de leur habitat.»http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/pesticides/virus-nil/bti/chap5.htm

 «La toxine insecticide est en outre rapidement biodégradée dans l'environnement par les rayons solaires et les microorganismes.» (Santé Canada, 2013)

Nocif pour l'homme et les animaux ?

1. « L'ingestion du BTI à des concentrations retrouvées dans les systèmes aquatiques traités ne pose aucun risque pour la santé humaine. »

2. « Pour être toxique, le cristal doit être ingéré et l'organisme en cause doit posséder un tube digestif à pH hautement alcalin, des enzymes capables de libérer les molécules toxiques et finalement, des récepteurs cellulaires compatibles aux toxines. Les cristaux de Bti ne sont toxiques que pour certains insectes et l'information scientifique indique que ce biopesticide peut être utilisé sans risque pour les humains et tout autre mammifère potentiellement exposé.» 

1. http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/pesticides/virus-nil/bti/chap5.htm

2. http://www.environnement.gouv.qc.ca/pesticides/virus-nil/bti/index.htm

 

Affecte-t-il le cycle alimentaire des oiseaux insectivores de façon important?

Non. Plusieurs projets scientifiques sur les effets à long terme sont en cours, puisqu'il reste plusieurs sceptiques sur l'effet à long terme de l'épandage de BTI. Cependant, l'analyse des études existantes démontre que les oiseaux s'adaptent bien à la diminution du nombre d'insectes piqueurs puisque le nombre d'invertébrés mangés par les oiseaux reste le même entre les zones traitées et non-traitées. Cette adaptation est due au fait que d'autres insectes viennent remplacer les insectes piqueurs affectés par le BTI dans la niche écologique.

Que faisons nous?

 

- Prospection : Nous déterminons par imagerie satellite, par imagerie aérienne à haute résolution, par communication avec le client, par drone et par prospection terrestre les gîtes favorables à la reproduction des insectes piqueurs.


- Identification : L'identification des espèces à traiter nous permet de déterminer la fréquence et l'intensité des traitements à réaliser.

 

-Traitement : L'épandage du BTI est fait selon une méthodologie efficace et sécuritaire. Nos applicateurs sont formés et disposent d'un équipement adapté sur mesure pour les besoins du traitement. Les sites de traitements sont géoréférencés sur GPS à l'aide de logiciel de cartographie numérique (GIS).

 

-Suivi de qualité: L'efficacité de chaque traitement est suivie par des validations sur le terrain. La réalisation de tests de nuisance, sur les sites protégés et sur des sites témoins comparables non protégés, permet d'établir un niveau de réduction de la nuisance. Un suivi est fait auprès des gens concernés par nos interventions afin d'identifier les zones problématiques. En général, nos traitements ont comme objectif une réduction de la nuisance de l'ordre de 80 % à 90 %. Il est techniquement et économiquement impossible (et non souhaitable) d'éliminer 100 % des insectes piqueurs.

Qu'est-ce qui nous distingue?

 

- Service aux clients impeccable : Dans le domaine du contrôle biologique des insectes piqueurs, il est essentiel de travailler avec les résidents d'une municipalité afin d'offrir de meilleurs traitements. Personne ne connaît mieux un territoire que son propriétaire !

 

- Innovation : De l'utilisation de drones à notre système d'épandage automatique, nous utilisons toute notre imagination pour augmenter l'efficacité de nos traitements. Grâce à sa division de l'innovation, CFR est la première compagnie à avoir conçu un épandeur à granule spécialement pour être utilisé avec un drone: www.cfr-innovations.com/

 

- Respect de l'environnement : Préserver l'équilibre écologique est une priorité pour CFR. Nos employés sont formés sur l'épandage et notre processus de prospection et d'identification prends en compte les normes et règlements environnementaux.

Le BTI (Bacillus Thuringiensis var. Israelensis)

 

Le BTi est utilisé pour le contrôle biologique des insectes piqueurs depuis le début des années 80.

 

(Cliquez ici pour plus d'informations)

Logo CFR cfroy

163, rue Cossette, Chicoutimi (Québec), Canada

418 696-3398

G7J 0G6

www.cfroy.com

  • Facebook Social Icon